Aquarium

Poisson pour Aquascaping

« Les paysages aquatiques sont le résultat d’une conciliation entre la puissance créatrice de la nature et la créativité de l’homme. » TAKASHI AMANO 

Les mouvements artistiques ont sans cesse été tourmentés par la révélation d’artiste ou de créateurs fantasques parfois même saugrenu. Depuis la fin du XIVe siècle, les artistes japonais ont ardûment influencer la scène artistique européenne. Depuis quelques années on peut même parler d’un réel phénomène de mode.

Takashi Amano est à l’initiative d’une pratique qui s’oscille entre créativité, imagination et observation de la nature. Cette pratique se nomme : l’aquascaping : il s’agit de la réalisation d’un paysage naturel dans un aquarium. L’artiste japonais est distinguable tant d’un point de vue esthétique que doctoral ou encore scientifique.

Takashi Amano est un photographe et aquariophile japonais ; cet artiste est venu s’implanter dans une contemporanéité de notre époque et dans le monde occidental.

Comme dans chaque invention potentiellement réalisable, à la portée de tous, il est important de savoir les clefs de la réussite tout comme celle de la contrindication.

Afin de concrétiser la réalisation de votre paysage d’aquascaping, il est primordial de s’intéresser au contenant et au contenu du paysage aquatique.

Le paysage d’aquascaping

Les composants vivants tant désirables que contradictoires, soit les poissons ou encore mollusques représentent le contenu. Vous devez savoir qu’avant de choisir les nano-habitants qui peupleront notre espace aquatique, il est important de sélectionner les indésirables pour ne pas troubler la qualité du projet.

Dans un jargon d’aquariophile « les fouisseurs » sont généralement à bannir ; certaines cichlidés qui sont des poissons vivant en Amérique du Sud, en Afrique ou encore en Inde compte environ 2000 espèces différentes. D’une manière plus rocambolesque et familière, le petit poisson Némo personnage éponyme du film produit par Walt Disney est issus de la famille des cichlidés. Ces poissons sont incompatibles avec l’aquascaping car ses derniers creusent le substrat de l’aquarium afin de se nourrir. Cependant, certaines variétés des cichlidés restent compatibles pour ce type aquarium.

Nous distinguons différentes catégories de poissons ou d’invertébrés compatibles à l’aquascaping, il y a les poissons d’apparats tout comme des mollusques (escargot/crevettes).

  • Les Cyprinidés sont les acolytes parfaits pour l’habitation d’aquarium basé sur de l’aquascaping. Il s’agit de petits poissons très énergiques ce qui favorise l’oxygénation de l’aquarium. Ils vivent généralement en eau douce, nous les retrouvons un peu partout sur l’ensemble du globe dans les lacs ou dans les rivières.
  • Le paracheirodon appartient à la famille des characidés sont des poissons d’eau douces tropicales notamment en Amérique du Sud tout comme dans des rivières ou des marécages. Ils vivent la majeure partie de leur vie par centaines. Le Megalamphodus, tout comme l’Hyphessobrycon sont également des espèces appréciées pour l’aquascaping. Dans ce monde artistique-aquatique si spécial les aquascapeurs optent souvent pour cette famille de vertébrés.

Les invertébrés sont des animaux dépourvus la plupart du temps d’os et colonnes vertébrales. Ce genre de spécimens s’acclimate de manière passible et rapide à la vie aquarium. De manières assez courant, dans les projets d’aquascaping, les mollusques ou encore les crevettes peuvent être omniprésente. Très résistant, les invertébrés se chargent également de l’entretien de nos espaces aquacoles, ils consomment l’ensemble des algues et des nanoparticules.

  • Les escargots, de manière plus encyclopédique les planorbes sont issus de la famille des mollusques gastéropode à coquille. Ce type de mollusque présente tant un bénéfice esthétique que salutaire. Les Mélanoïdes sont très rependues dans le monde de l’aquascaping, leurs intégrations sont fortuites dans les aquariums ; ils se nourrissent d’algues et permettent une bonne aération des sols aquacoles.
  • Les crevettes, tout comme les origines de l’aquascaping la crevette phare à ce genre d’habitacle est la crevette naine japonaise. Cette espèce de crevette est très agréable à contempler de par sa transparente apparence.

Le hardscape

Par ailleurs, il est également capital de s’intéresser à l’aspect rocheux et racinaire d’un paysage d’aquascaping appelé plus communément dans le jargon aquariophile : le hardscape. Cet hardscape représente le contenant.

Dans le paysagisme de l’aquascaping, les végétaux aquatiques représentent une partie importante de votre espace aquacole.

Il est capital de déterminer un plan d’action pour la réalisation de votre espace aquatique.

  • Nous allons schématiser le projet, l’aspect ou encore l’ambiance que nous voulons donner à notre aquarium ; c’est dans cette partie que nous allons déterminer le code couleur de notre projet.
  • Nous devons placer les éléments qui composent le décor, c’est à ce moment précis que nous plaçons le sable, les éléments racinaires ou encore les minéraux.
  • Dans un troisième temps, nous pouvons placer les éclairages ainsi que le système de filtrage de l’aquarium qui doit être choisi de manière précautionneuse, car le filtre va assurer la pérennité de votre projet d’aquascaping.
  • Le choix du système de chauffage peut-être un élément optionnel dans la mesure où les êtres vivants nécessitent l’installation d’un chauffage.
  • Dans un dernier temps, l’introduction des plantes aquatique. À ce moment où tous les éléments dits « solides » sont introduits, nous pouvons remplir le récipient d’eau.

L’élément majeur et clef de l’aquascaping est bien entendu : les végétaux. Nous retrouvons « trois catégories » de plantes spécialisées pour la conception d’espace aquacole.

  • Les plantes dédiées à l’arrière-plan de l’aquarium :

Cette partie de l’aquascaping est important car il s’agit de l’élément de fond qui façonne l’aquarium. Il peut s’agir de plantes sablonneuses ou de plantes accrochées comme des mousses ou des plantes épiphytes qui ne nécessitent pas de support ou de socle. Voici à titre indicatif quelques noms d’espèces auxquelles nos petites mains expertes peuvent s’appuyer :

  • AEGAGROPHILA LINNAEI (mousse)
  • RICCARDIA CHAMEDRYFOLIA (mousse)
  • ANUBIA NANA PINTO
  • ANUBIA NANA GOLD
  • RICCIA FLUITANTS

Quelques plantes épiphytes ….

  • MICROSORUM PTEROPUS
  • MICROSORUM NARROW SUR RACINE
  • BUCEPHALANDRA BUKIT KELAM
  • Les plantes dites frontales se trouvent au-devant de l’aquarium :
  • CRYPTOCORYNE PETCHI
  • ELEOCHARIS PARVULA
  • ERIOCAULON CINERUM
  • MARSILEA CRENATA
  • Les plantes flottantes se trouvant soient à la surface ou en immersion totale dans l’aquarium :
  • LIBNOBIUM LAEVIGATUM
  • SALVINIA AURICULATA
  • PHYLLANTHUS FLUITANS
  • CERATOPTERIS PTERIDOIDES

Vous aimerez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.